6 janvier 2018

Les bons voeux de Radio Slave

Le guide DJ 2018 de Radio Slave
DR Radio Slave


Radio Slave présente ses voeux aux DJs


Le 3 janvier dernier Radio Slave présente ses voeux via son compte Facebook !

Il donne quelques conseils pour devenir DJ professionnel, avec ses “encouragements” drôles

et sarcastiques, l’artiste dénonce les fréquentes dérives dans l'industrie musicale.

Voici la traduction de son post, on s'est quand même permis d'y ajouter

des liens et du gras !


Guide pour devenir DJ professionnel en 2018


1.
D'abord, assurez-vous que vous êtes un très bon menteur
c'est impératif, cela ne sert à rien de continuer si vous ne savez pas mentir.
Déménagez à Berlin ou dans n'importe quelle autre grande ville d'Europe du Nord.
Liez-vous avec un DJ, un promoteur de club ou un propriétaire de magasin de disques. Ce n'est pas tant ce que vous connaissez mais qui vous connaissez !
Demandez-vous quelles sont les grandes tendances de la dance music.
Trouvez un producteur underground à travers vos nouveaux amis (un inconnu c’est mieux)
payez-le pour vous créer un EP qui correspond aux tendances actuelles.
Assurez-vous de le payer suffisamment pour qu’il garde le silence
ou faites lui signer une entente de non-divulgation.
Par l'intermédiaire de votre ami DJ / Promoteur / propriétaire d'un magasin de disques, approchez-vous d'une maison de disque cool et réputée, qui produit toujours du vinyle (les disques ronds noirs que vos parents avaient).
S'il vous plaît, veuillez noter qu'à ce stade il n'est pas nécessaire d’être DJ. Ce n'est pas important.

2.
Étudier les médias sociaux. C’est la clé de votre succès, canalisez 100% de votre énergie sur Instagram et Facebook.
Vous avez votre producteur fantôme qui fait vos morceaux
vous pouvez accéder à toutes les informations musicales dont vous avez besoin
pour impressionner les gens via Youtube, Discogs et Beatport.
Souvenez-vous qu'il n'est pas nécessaire de perdre du temps à apprendre le métier de DJ
pour gravir les échelons.
C'est une illusion que vous créerez plus tard avec des photos bien placées de vous en dehors
d'un magasin de disques, ou lors d'un selfie sympa devant un équipement modulaire
(dans un magasin de musique ou un studio). Exploitez les médias sociaux au maximum, faites-en votre meilleur ami et votre plus grande arme.

3.
Faites des recherches sur tous les sites actuels d'actualité musicale, de préférence les plus importants.

Vérifiez quels nouveaux artistes y ont été défendus au cours des dernières années, et voyez si vous correspondez aux genres. Évidemment, cela dépendra aussi de ce qu’ils ont fait, ou pas. Cela ne sert à rien de copier un perdant.

Trouvez votre look : Serez-vous ringard ? Aurez-vous besoin d'un nom étrange et provocateur ?
Vérifiez tous les meilleurs blogs mode / streetwear pour voir les tendances. C’est l'image qui fait tout !


4.
Vous avez réussi à convaincre un label pour sortir votre musique (cela nécessitera une bonne quantité de mensonges). À ce stade, vous allez devoir dépenser de l'argent (pas sur la musique), trouvez une agence de relations publiques, ou un agent, qui vous représentera. Regardez les petites agences, elles pourraient vous prendre parce que vous êtes jeune, motivé et à la mode, et pour un taux encore bas.
Une fois que vous commencerez à vous faire un nom, vous pouvez les virer pour rejoindre une grande agence qui représente des DJ / artistes célèbres et plus commerciaux, ce qui vous permettra d'obtenir un plus grand profil.

5.
Le label a masterisé votre EP et commence à faire la promo de votre sortie.
Les magazines sont intéressés car vous êtes frais, nouveau et vous êtes à la mode.
Sécurisez cet aspect, c’est la clé pour obtenir des concerts et aller de l'avant.
Demandez à votre label ,ou à votre nouveau réseau d'amis, de vous obtenir une date.
REMARQUE : ne vous approchez pas du premier groupe d'amis.
Vous les laisserez au fur et à mesure que vous progresserez dans l'échelle sociale.

6.
Préparation de votre première date.
Rejoindre ce groupe sur Facebook: The Identification of Music Group
Vérifiez les playlists de vos DJ préférés, et notez les morceaux qu’ils jouent
Vous pouvez également vérifier les musiques sur Youtube, Discogs etc,
mais il est préférable d'utiliser votre temps à faire de la promo sur Facebook et Instagram.
Demandez des morceaux à vos amis DJ / label / PR / les gars de la musique…
À ce stade tout le monde est à fond derrière vous, prêt à tout faire pour votre réussite.
Ils veulent votre succès, cela leur donne une bonne image,
et ça fait généralement du bien aux gens lorsqu’ils voient que ça marche pour les autres.
Profitez au maximum de toutes les personnes impliquées, puis trouvez quelqu'un pour vous donner des cours de DJ.
Demandez-leur de vous montrer comment utiliser Rekordbox.
Achetez deux clés USB 32G et chargez-les avec les morceaux.
N'oubliez pas d'utiliser uniquement la fonction SYNC sur les CDJ,
ou une autre option plus sournoise (que j'ai vu) est d'enregistrer
toutes les pistes au même tempo sur CD et les utiliser pour donner l'illusion que vous êtes un vrai DJ.
Mais cela nécessite plus de temps loin des médias sociaux...

7.
Vous y êtes presque.
Les magazines parlent de vous, vous obtenez quelques dates grâce à ce label indépendant assez cool, et les statistiques de vos médias sociaux sont en croissance.
Quoi de neuf?
Vous quittez le premier label pour un plus gros. Vous lâchez la première agence de relations publiques car à ce stade
vous avez probablement déjà votre deuxième agent DJ.
Vous enregistrez les moments “confettis” lors de vos concerts en vidéo,
et tout le monde pense que vous êtes cool.
Si tout va bien les agences de management d’artistes tournent autour de vous comme des vautours.
Ils y voient l’opportunité de gagner de l'argent en vous emmenant au prochain niveau…
En un an, vous passerez du niveau zéro à celui de jouer dans tous les meilleurs clubs et festivals
du monde entier.
Bonne année et bonne chance !